La conception architecturale de l’unité long séjour permet à tous les pensionnaires, et quel que soit leur état d’autonomie, une continuité de prise en charge, évitant des transferts vers d’autres centres d’accueil ou des hospitalisations inutiles, le plus souvent traumatisantes pour les intéressés.

L’admission est prononcée par le directeur administratif de l’établissement, après constitution et examen du dossier comprenant :

  • 1 fiche de renseignements et d’admission fournie par l’établissement dûment complétée, avec photocopie des documents de couvertures sociales ;
  • 1 certificat médical de non contagion qui pourra, éventuellement, être établi par le médecin généraliste attaché à l’établissement ou par le médecin traitant du résident ;
  • le dossier médical ainsi que les noms de ses praticiens habituels ;
  • le règlement de fonctionnement dûment signé,
  • 1 photocopie du livret de famille