C’était jour de fête à l’unité de long séjour du Centre de Sibourg. Fêter deux centenaires est rare : et pourtant, outre ce passage à un âge à 3 chiffres, Catherine Leonetti née Folacci et Simone Lucas se trouvaient d’autres points communs alors que les regards allaient vers elles. Si Catherine Leonetti, est née le 11 avril 1918 à « Renault, département d’Oran »n’oublie-t-elle pas de préciser, Simone Lucas, née le 12 janvier 1918, a elle aussi vu le jour en Algérie, à Philippeville. Les évènements les ont éloignées de leur pays d’origine, mais la mémoire de ces lieux reste intacte. Catherine Folacci épousait Ange et sa Corse natale, suivait son époux au gré de ses activités professionnelles, Ajaccio, Montélimar…et Aix, donnait la vie à deux enfants qu’elle élevait sans oublier de préciser qu’elle avait travaillé deux années à la préfecture d’Ajaccio…ce que sa fille présente avait, elle, oublié ! Les honneurs du jour lui semblaient bien importants, mais Catherine Leonetti les acceptait avec modestie.

Simone Lucas  continue à prendre chaque jour avec bonheur : « c’est peut-être le secret de la longévité. » dit-elle en souriant. Celle qui vécut à Marseille après son départ en 1960, n’évoque que des jours heureux, s’enthousiasme et sourit lorsqu’on évoque sa vie : « j’ai eu la chance d’être rentière… » Elle loue la chaleur du personnel soignant, le dévouement, l’écoute et savoure la fête donnée à cette occasion, les fleurs et cadeaux. Dernier point commun avec Catherine Leonetti: la vie reste belle à 100 ans quant on peut encore, comme toutes les deux, se souvenir des jours heureux et partager.